Rôle du coordonnateur

dr christian hullenLe mot du coordonnateur de l'HAD Metz

Dr Christian HULLEN, Médecin Coordonnateur  HAD - METZ

citation pictoDonner du sens à l’HAD

La mutation accélérée ces dernières années du système de santé donne un sens de plus en plus fort et pressant à une politique qui devrait nous permettre de conserver un système performant et accessible à tous. Si nous pouvons nous féliciter de l’allongement de la durée de vie, encore faut-il pouvoir la gérer correctement.

Elle est pourvoyeuse de pathologies souvent graves, longues et de dépendances fonctionnelles.
Ce vieillissement de la population couplé à une démographie médicale et paramédicale parfois insuffisante, pose de véritables soucis de prise en charge.

La haute technologie, l’hyperspécialisation atteinte ces dernières années dans nos hôpitaux camoufle mal leurs délais d’attente. Tout comme le raccourcissement des durées de séjour camoufle mal les conditions de retour à domicile.

Comment répondre aux besoins de nos médecins généralistes qui faute d’accompagnement n’ont, pour leur part, que l’hospitalisation comme seule ressource de sauvetage de leur patient ? Et avec quelle difficulté  ? Le coût extraordinaire de notre santé ne doit- il pas préjuger d’un nouveau champ d’action et d’une nouvelle organisation ?

Mais parallèlement l’hôpital est- il nécessaire tout le temps et pour tout ?

L’hôpital se doit de tenir compte de l’amont et de l’aval dans la prise en charge. Il y va d’un autre mode d’organisation médical dans l’intérêt commun, même si celui-ci a fait ses preuves !
L’hôpital n’est jamais qu’une structure sur un parcours de soin qui doit interpeler l’ensemble des acteurs sanitaires et sociaux.
L’organisation en réseau autour du patient est essentielle.

L’HAD organise une offre de soins de proximité et de qualité adaptée aux besoins de prise en charge afin de permettre pour tout patient, quel que soit son lieu de résidence en Lorraine, la possibilité d'une prise en charge de niveau hospitalier
Elle permet de répondre aux besoins de prise en charge de proximité avec une coordination médicale efficiente, en facilitant la coopération, la complémentarité la coordination des différents acteurs et en améliorant la qualité de cette prise en charge.

Elle a pour but de renforcer la coordination des soins de ville médicaux et non médicaux avec le secteur hospitalier et en articulation avec le secteur médico-social et social, et d’étendre son influence en zone rurale

L'HAD s'inscrit dans une logique de réponse graduée aux besoins de prise en charge et d'organisation de filière de soins. Bien qu'elle s'organise au domicile il s'agit bien d'une prise en charge hospitalière.
Evitons ainsi les infections nosocomiales, ce petit plus de l’hôpital, ou pour une affection la seconde est gratuite.

La délocalisation, la dépendance, la désorientation des personnes âgées sont des facteurs d’aggravation et de charges supplémentaires
L’hôtellerie lourde pour le confort de son domicile quand cela est possible ou rendu possible

Sans sacrifier la technologie, le versant humain est essentiel dans l’évolution d’une affection, nous le savons bien, il implique non seulement l’engagement de l’équipe soignante, et dieu sait si certains s’investissent, mais aussi l’ensemble d’une filière de soins comprenant les acteurs sanitaires et sociaux, la famille, les proches.
Cette transversalité est une nécessité afin de répondre aux souhaits d’une population du XXI siècle. citation picto

Le rôle du Coordonateur

L’ébauche du rôle et de la fonction de la médecine de coordination se retrouve au sein des textes suivants

  •   Décret n°95-1000 du 6 septembre 1995 sur le code de déontologie médicale
  •   Décret n°2-1100 octobre 1992
  •   Circulaire DH/EO2/2000/295 du 30 mai 2000
  •   Complément du Manuel d’Accréditation ANAES spécifique à l’HAD
  •   Circulaire DHOS/O/ n°du 2003
    suppression de l’imputation la carte sanitaire
    la fin du taux de change
    l’obligation pour les SROS d’intégrer le développement des alternatives ? l’hospitalisation, dont l’HAD   
  •   Circulaire 04 février 2004 Elargissement des compétences ?la psychiatrie , l’obstétrique et la périnatalit?
  •   Circulaire HAD 1er décembre 2006 Rôle du medCo
  •   Circulaire 05 octobre 2007 intervention en EHPAD

L’indispensable prévention des risques juridiques

  •   La prescription d'HAD
  •   Accord du médecin traitant
  •   Accord, information du patient et de son entourage
  •   Rapidité de transfert et de communication des informations médicales
  •   Relations suivies avec le médecin traitant
  •   Traçabilité des actes
  •   Formation spécifique en HAD du médecin traitant, des paramédicaux

Missions du médecin coordonateur

  •   Référent médical de la structure dans les règles professionnelles et déontologiques
  •   Émet un avis médical pour toute admission et sortie de patient dans le cadre d’un contrat d’objectif
  •   Met en place des procédures normalisées pour la prise en charge globale et coordonnée du patient (projet thérapeutique )
  •   Assure le suivi du projet
  •   Assurer et maintenir des liens avec médecins libéraux et hospitaliers
  •   Visites à domicile, concertation avec les médecins , coordination avec les équipes de soins, sorties d’HAD, etc
  •   Optimiser le temps soignant du méd. ttt
  •   Formateur de l’équipe soignante

La médecine de coordination : un nouveau métier

  • Rôle indispensable dans l’organisation de l’outil HAD Compétences hospitalières
  • Médecin de terrain
  • Capacité d’investissement
  • Réseau relationnel
  • Sens du service
  • Esprit de synthèse

Mais : Toujours pas de statut

  • L’HAD est un établissement de soins de niveau hospitalier sans médecin
  • La médicalisation de l’HAD est politiquement un virage manqué laissant chaque structure s’en accomoder au mieux.
  • Adéquation nombre de patients ?