Belle-Isle

1874 : Création d'une maison de santé d'une trentaine de lits par les Diaconesses pour les protestants de Metz situé au 13 En Jurue à Metz grâce à une collecte de fonds dans les églises protestantes d'Alsace, de Moselle et d'Allemagne sous l'annexion allemande.

19 juillet 1880 : L'Hôpital Protestant des Diaconesses "Mathildenstift" est reconnu d'utilité publique par le secrétaire d'Etat du Ministère d'Alsace-Lorraine sous l'annexion allemande.

20 septembre 1886 : Pose de la première pierre du nouvel hôpital "Mathildenstift" sur la rive de la Moselle, sur l'Ile du Saulcy, en complément du temple néo-gothique de confession luthérienne.

25 mai 1889 : Démégagement de la Maison En Jurue vers le nouvel Hôpital "Mathildenstift" sur l'Ile du Saulcy. La maison En Jurue devient un foyer pour jeunes filles jusqu'en 1893.

Septembre 1889 : Etablissement du premier statut hospitalier sous la présidence du Pasteur Eugène Braun.

1909 : Premier appareil de radiologie au sein du "Mathildenstift"

1914 à 1918 : L'Hôpital maintient son activité en soignant militaires et civils grâce à la force de caractère du Dr Emile Frantz.

15 mai 1919 : "Mathildenstift", sous l'annexion française change de nom et devient l'Hôpital des Remparts de Belle-Isle.

13 janvier 1923 : Création du service obstétrical

1924 : Création d'un service de médecine. Départ des Diaconesses remplacées par des infirmières laïques.

1923 : L'appellation se simplifie et devient" l'Hôpital de Belle-Isle".

13 décembre 1926 : Arrêté du Président du Conseil Raymond Poincaré où L'Hôpital de Belle-Isle est reconnu d'utilité publique et ses statuts de Fondation.

1930 : Développement de la chirurgie générale, orthopédique, traumatologique, ORL et de pneumologie

Juin 1940 : Nouvelle annexion allemande pour l'Alsace-Moselle : Belle-Isle assure les secours des militaires et des civils pendant les bombardements et organise des abris.

1944 : L'Hôpital de Belle-Isle devient bastion de résistance pour l'Armée Allemande et fut partiellement détruit par les différents assauts alliés.

15 avril 1945 : Dr Emile Frantz, président du Conseil d'Administration, reprend possession de l'Hôpital de Belle-Isle pour perpétuer sa vocation hospitalière.

Du 28 au 31 décembre 1947 : La Grande Crue de la Moselle aggrave les dégâts de la Seconde Guerre Mondiale, ce qui engendra par conséquent des travaux de réhabilitation de l'Hôpital.

1953 : L'Hôpital de Belle-Isle enregistre 50 959 journées d'hospitalisation.

1955 : L'hôpital de Belle-Isle enregistre alors 53 655 journées d'hospitalisation.

1965 : Travaux d'agrandissement et de modernisation par la création de nouveaux bâtiments et du centre de réadaptation fonctionnelle.

1966 : Ouverture d'un service d'anesthésie et de réanimation.

18 juin 1998 : Nouveaux travaux d'agrandissement de l'établissement par la création d'un nouveau bloc opératoire, d'une stérilisation centrale, d'une unité de réanimation et d'un plateau technique d'exploration fonctionnelle de pneumologie.

17 juin 2000 : Convention de jumelage entre l'Association de Cap-Vert Coopération, l'Association Bompart et l'Hôpital Belle-Isle.

2003 : Agrandissement du Centre de Réadaptation Fonctionelle avec appelation "Centre Emile Frantz"

2004 : Inititiation du rapprochement de l'Hôpital de Belle-Isle, de l'Hôpital de Saint-André et de l'Hopital de Sainte-Blandine

2007 : Validation du principe de fusion

2008 : Fusion des 3 établissements fondateurs sous l'appelation "Hôpitaux Privés de Metz"